fbpx
alimentation et confinement - conseils

Comment s’alimenter en période de confinement ? 

Il est de retour, le confinement 2.0, mais cette fois on ne fera pas les mêmes erreurs. Entre les coups de mou, les envies de grignotage et le manque d’activité physique, la tentation est permanente. Pourtant, bien manger durant cette période est essentiel pour votre santé et pour le bon fonctionnement du système immunitaire.

Le premier confinement qui a été imposé en mars dernier dû à l’épidémie du Covid-19 a bouleversé le quotidien des Français jusque même dans leurs habitudes alimentaires. Outre le sondage fait par l’IFOP (qui en a fait bondir plus d’un), Santé publique France a aussi fait des enquêtes de son côté sur l’impact du confinement sur les comportements alimentaires et selon les résultats recueillis:

  • 17% des personnes interrogées ont considéré que leur alimentation était moins équilibrée qu’avant le confinement (contre 13% déclarant une alimentation plus équilibrée que d’habitude)  
  • 22% ont déclaré grignoter entre les repas plus que d’habitude (contre 17% moins que d’habitude) 

Alors, comment continuer à s’alimenter correctement, dans de tels conditions face à l’épidémie du Covid-19 ? Réponses…

Gardez le rythmes des repas !

Il est important de conserver la structure des 3 repas quotidiens, c’est à dire, petit-déjeuner, déjeuner et dîner, avec en plus une ou deux collations. Prévoir une collation en milieu de matinée et en fin de journée permet d’éviter le grignotage qui est d’autant plus favorisé par l’inoccupation durant le confinement. 

Mangez varié et équilibré !

Bien manger, c’est manger de tout : des fruits, des légumes, des féculents, des légumes secs, des produits laitiers, des matières grasses… Profitez de cette période de confinement pour prendre le temps de cuisiner. Vous pouvez même planifier vos repas sur la semaine car il est plus facile de varier son alimentation lorsqu’on prévoit ses repas à l’avance et cela permet également de faire ses courses plus rapidement et de limiter le temps passé en magasin. 

Pensez aux fibres…

Les aliments comme les fruits, les légumes, les légumineuses et les céréales complètes contiennent des fibres qui sont importants pour le transit, et encore plus quand on bouge peu, car le transit intestinal devient vite paresseux. Essayez de prévoir un légume à chaque repas, qu’il soit cru ou cuit, frais ou surgelé, ainsi qu’un fruit. Vous pouvez aussi miser sur les légumineuses qui sont d’excellentes sources en fibres et aussi en protéines. 

… et de quoi rebooster votre système immunitaire !

Pour votre immunité, chouchoutez votre intestin car il joue un rôle fondamental. Il regroupe différentes barrières qui sont : votre flore et muqueuse intestinales, ainsi que ses cellules immunitaires. Pour cela, faites le plein de vitamine C, présente dans les fruits tels que les agrumes et le kiwi et dans les légumes tels que les poivrons, et de vitamine D présente dans les aliments comme les poissons gras. Mangez des produits riche en zinc comme les crustacés et n’oubliez pas vos oméga-3 accessible dans l’huile de colza et l’huile de lin mais aussi dans les poissons gras comme les sardines et le saumon. Vous pouvez aussi assaisonner vos repas avec des épices comme le cumin, le gingembre et le curcuma qui sont riche en antioxydants.  

Boire régulièrement !

À la maison et sans activité particulière, vous pensez moins à vous hydrater. Il est important de boire car notre organisme a besoin de minimum 1 à 1,5 litres d’eau par jour. Afin d’atteindre ces 1,5 litres, vous pouvez consommer de consommer des infusions faites à partir de lamelles de fruits découper, ou vous pouvez aussi ajouter du citron dans votre verre d’eau. En revanche, essayez de limiter les boissons riche en sucres. 

 

Redigé par Maéva ❤️

 

Sources:
Santé Publique France, Confinement : quelles conséquences sur les habitudes alimentaires ? mai 2020
Darwin Nutrition, Sondage IFOP pour Darwin Nutrition : l’impact du confinement sur l’alimentation des Français.es, mai 2020
MangerBouger.fr : Comment bien manger pendant le confiment (et après)? mai 2020
ANSES

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page