Nathalie Bruggheman

Nathalie Bruggheman

SpécialitéSophrologue

FormationPhytothérapie médiévale à la Sorbonne

Nathalie Bruggheman

Bientôt disponible sur le site StopTCA

Nathalie, 42 ans, passionnée de plantes pour leur beauté et leur action harmonisante pour l’être humain. J’ai étudié la phytothérapie médiévale à la Sorbonne, et rédigé un Master d’Etudes Germaniques autour des croyances liées aux plantes dans la Physica d’Hildegarde von Bingen.

Sophrologue praticienne certifiée RNCP, diplômée du Cenatho en 2018, exerçant depuis 2015. Ayant travaillé 20 ans au service d’adolescents, je suis habituée à traiter les phénomènes de violence subie ou exercée sur autrui, et mon domaine d’expertise est la précocité intellectuelle, haute sensibilité, ainsi que les problématiques liées à la communication.
J’ai effectué mon stage de fin d’études à la Cité des Sciences, dans le cadre de la Cité de la Santé, en accompagnant un groupe de personnes touchées par l’épuisement professionnel/burn out.

Les troubles du comportement alimentaire m’ont intéressée depuis environ 15 ans, d’abord dans le cadre de mes études sur Hildegarde, et puis par le biais de la diététique
ayurvédique, à laquelle je me suis formée en 2009. J’ai étudié dans le cadre de ma pratique du yoga le rôle de l’alimentation comme source d’énergie, mais aussi de plaisir, afin de résoudre des tendances à l’orthorexie/contrôle alimentaire chez les personnes engagées dans un parcours spirituel.

Je me suis formée à la sophrologie intégrative en complément d’autres approches, comme le Kundalini Yoga et les Elixirs floraux des laboratoires DEVA, avec lesquels je travaille. J’ai une formation (Ministère de l’Education Nationale) à la gestion de conflits, à la CNV, et à l’analyse transactionnelle.
J’ai pour habitude d’écouter, pour commencer, où en est la personne, et ce qui la caractérise dans sa façon de vivre, ses représentations, son style relationnel, avant d’évaluer, comme un genre de “cartographie”, la nature des besoins.

En effet, il peut y avoir, au-delà de la demande exprimée au départ (et qui sera notre “objectif à court terme”), d’autres besoins qui apparaissent, et qui seront éventuellement à accompagner ou pas, selon le choix de chacun.

Je pars du principe que toute situation peut évoluer, même si elle est présente depuis longtemps. Pour cela, il faut uniquement les bons outils, la détermination, et le soutien nécessaire. L’ampleur du changement et sa rapidité ne sont pas toujours faciles à anticiper, mais rien n’est figé, alors c’est une raison de garder confiance dans sa capacité à évoluer. C’est pour cela que j’ai comme slogan “Oser Eclore”.

L’accompagnement que je propose permet de s’autoriser à se débarrasser de ses freins, limites, pour vivre plus en équilibre, dans le respect de ses besoins et de ses envies
profondes.

Mes compétences, côté patients

• addiction et profil dépendant à l’alimentation
• tendance à l’hyper-contrôle ou au contraire absence de limites (en lien avec la satiété, le plaisir)
• problématiques liées au schéma corporel et à la représentation de soi (estime de soi, dysmorhophobie, le fait de se croire hideux)
• stress post-traumatiques (en accompagnement, en appui d’une thérapie avec un psychologue)
• gestion des émotions (colère, chagrin, sentiment de vide existentiel)
• dépression (psycho-sensoriel : rebrancher le lien avec l’environnement par le biais des 5 sens, pour retrouver le chemin de l’envie et du bien-être

Mes compétences, côté proches

• Techniques d’accompagnement des troubles du sommeil, ou communication non violente et écoute active.
• Améliorer le dialogue, se protéger en installant de bonnes pratiques au sein de la famille.

Ainsi, l’on peut prendre en charge la capacité à accepter ce qui est, pour mieux être à même de le résoudre ou de l’accompagner.