RÉGIMES RESTICTIFS, RÉGIMES AMAIGRISSANTS ET TCA

RÉGIMES RESTICTIFS, RÉGIMES AMAIGRISSANTS ET TCA

ARTICLE RÉDIGÉ POUR STOPTCA par Alexandra TIJOUX – Diététicienne Nutritionniste.

A certaines périodes de la vie, il est possible que nous adoptions des conduites de restrictions et de jeûne alimentaire. La société dans laquelle nous vivons met en avant un certain contrôle de son apparence en définissant l’image d’un corps parfait, mince pour les femmes et musclé pour les hommes. Il se peut alors parfois que l’on puisse percevoir une mauvaise image de soi et de son corps face à quelques différences par rapport à ce qu’il « faudrait ». Face à cette situation, de nombreux régimes amaigrissants, et la grande majorité du temps restrictifs également, fleurissent depuis plusieurs années sur les réseaux sociaux, dans les livres et les magazines. Des études scientifiques ont prouvé un lien entre l’apparition de troubles du comportement alimentaire, en particulier d’anorexie mentale, à la suite d’un suivi de régime restrictif. Essayons de comprendre ensemble ce type de régime est dangereux.

Qu’est-ce qu’un régime restrictif ?

Un régime restrictif c’est comme une balance. D’un côté on retrouve les apports alimentaires et de l’autre côté sa dépense énergétique. Nos besoins correspondent alors à un équilibre entre les deux. Lorsque les apports alimentaires sont légèrement plus élevés, il est possible de prendre du poids et dans le cas contraire, il sera possible de perdre du poids. L’objectif des régimes restrictifs est de fortement diminuer les apports alimentaires par rapport à ce dont nous avons besoin dans le but de perdre du poids et de s’affiner. Il se peut également que l’objectif de ces régimes soit d’exclure certaines catégories d’aliments entrainant également des restrictions. Plus la balance sera déséquilibrée et plus vous perdrez vite. Cela peut faire rêver mais en réalité on met son corps en danger. En effet, ces mécanismes vont avoir des répercussions sur votre sensation de faim. En réduisant les apports ou en supprimant certains aliments vous vous rendrez compte que vous allez avoir de plus en plus faim et de plus en plus envie de cet aliment et cela à n’importe quelle heure de la journée. Il se produira alors deux cas : soit vous résisterez à l’envie de manger pour perdre ce poids, soit vous vous jetterez sur la nourriture dans le but de vous rassasiez rapidement et de satisfaire vos envies. Dans les deux cas, cela peut être dangereux car des frustrations s’installeront au sein de votre cerveau et impactera votre métabolisme. La dangerosité s’applique également sur votre organisme car vous risquez de provoquer de nombreuses carences. C’est pourquoi, les diététiciens nutritionnistes proposent plutôt des rééquilibrages sur le long terme pour satisfaire vos objectifs sans empiéter sur votre santé et sans perturber votre cerveau dont vous avez besoin au quotidien.

Les régimes restrictifs sont dangereux pour la santé physique et la santé mentale

Les régimes restrictifs et amaigrissants, que l’on retrouve partout autour de nous, conduisent à des effets secondaires qui peuvent être difficiles à pallier. Le manque de nutriments jouera d’abord sur notre santé physique. En réduisant nos apports alimentaires, nous allons perdre du poids mais pas obligatoirement notre masse graisseuse. La perte de poids peut être liée à une perte de masse musculaire qui engendrera alors des sensations de fatigue voire d’épuisement, des perturbations hormonales, une déshydratation, des troubles digestifs, des douleurs… Mais ce n’est pas tout. La santé morale peut également être affectée. Les frustrations peuvent entrainer de la culpabilité amenant à la consommation excessive de nourriture développant alors des émotions négatives. De plus, le manque d’apport alimentaire engendrera d’autres effets secondaires comme l’irritabilité, le manque de motivation, les troubles de la concentration. Vous l’aurez donc compris, ces mécanismes prennent place au sein d’un cercle vicieux et abaissera alors sûrement votre qualité de vie.

Les régiments restrictifs peuvent déclencher des TCA

De nombreuses études scientifiques, dont celle menée par l’ANSES, prouve que les mécanismes de ces régimes restrictifs peuvent nous amener à une restriction alimentaire excessive ou alors à un déséquilibre en mangeant davantage. Si cela devient une habitude et une addiction, on pourra alors parler de troubles du comportement alimentaire et notamment d’anorexie, de boulimie nerveuse ou encore d’hyperphagie. Dans ce contexte, il sera important de pouvoir discuter et de se confier à des professionnels de santé qui pourront vous aider. Les régimes restrictifs ne sont pas la même chose qu’un rééquilibrage alimentaire, il faut savoir les distinguer. Lorsque l’envie de manger des aliments « interdits » devient une lutte incessante, ou lorsque vos frustrations deviennent insupportables et que manger devient votre seule solution, ou enfin lorsque votre culpabilité vous ronge et vous empêche de vivre il faut alors consulter pour retrouver le droit chemin.

Ma vision de la nutrition est de pouvoir allier plaisir et santé sans aucune émotion négative. Au contraire, l’alimentation peut avoir de nombreux aspects bénéfiques pour votre bien-être. Un aliment ne se résume pas à des calories mais plutôt à l’ensemble des nutriments qu’il peut apporter à votre organisme. Diététicienne nutritionniste spécialisée dans la prise en charge des TCA par la thérapie cognitivo-comportementale, je souhaite vous aider à avancer vers le futur plutôt que de regarder vers le passé.

Avec toute bienveillance,

Alexandra TIJOUX  – Diététicienne Nutritionniste 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *