fbpx
Morgane Bertaud

TCA, ALIMENTATION ET CONFINEMENT

TCA, ALIMENTATION ET CONFINEMENT :

ARTICLE RÉDIGÉ POUR STOPTCA par Morgane BERTAUD – Diététicienne Nutritionniste

 

En cette période particulière, nous nous retrouvons seul face à nous même.
Le stress, l’ennui et la promiscuité sont aujourd’hui les synonymes de nos journées. Ces facteurs
combinés sont une véritable bombe à retardement.

Notre alimentation doit répondre à un équilibre entre nos dépenses et nos besoins.
Toute modification de cet équilibre, peut majorer des prises alimentaires compulsives,
hyperphagiques, tachyphages et sont tournées vers des aliments à haut potentiel calorique : les
aliments palatables.
Ces dernières sont le résultat mathématique d’une alimentation hypocalorique et
hypoglucidique.
Diabolisés par une société qui prône minceur et contrôle de soi, les féculents sont les premiers
évincés du jeu.
Société où tant de contradictions et de dualités, ne font qu’accentuer l’idée que le plaisir des
papilles doit rimer avec privation, punition, culpabilité et restriction.

Alors comment faire face à ces idées en cette période de tête à tête avec vos placards et
où cette petite voix sous susurre de tout vider ?

A mon sens le premier point essentiel est la bonne couverture des besoins nutritionnels.
La faim, est un facteur de risque pour alimentation compulsive.
Le deuxième axe et pas des moindre, est de faire face à cette voix qui vous dicte et vous
pousse à vous auto-flageller et à culpabiliser.
Cette voix, c’est l’addiction.
L’ addiction, ce bourreau, contre qui la lutte devient impossible et douloureuse.

Une diététicienne peut vous accompagner à mettre en lumière votre champs des possibles, à vous guider pour lutter afin être autonome face au trouble.
Le début du changement c’est lorsque vous choisissez de changer et de donner un tournant à votre vie.

Ma diététique ne se résume pas au choix des « super aliments », aux « bonnes » quantités, aux
« recettes healthy », ma vision de la diététique c’est une meilleure écoute de soi, c’est revenir aux
bases, c’est manger et en avoir conscience, c’est accepter les aliments, accepter et intégrer les
informations qu’ils nous donnent, c’est se recentrer sur ce que l’on ressent, sur ce que l’on vit.
Car nous devons manger pour vivre certes mais le plaisir nous fait vivre aussi.

Voilà les axes principaux de mes prises en charges, une multitude d’outils que je
personnalise au cas par cas.

 

Morgane BERTAUDDiététicienne Nutritionniste D.U Addictologie

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page