Manger en pleine conscience

L’alimentation en pleine conscience

L’ALIMENTATION EN PLEINE CONSCIENCE :  Un  moyen de renouer avec votre alimentation de manière saine 

Il faut manger pour vivre, on le sait tous. Cependant, notre relation avec la nourriture a bien changé, jusqu’à devenir parfois compliquée. Il ne s’agit plus de se nourrir pour vivre et répondre à des besoins physiologiques, mais plutôt de manger pour le plaisir et aussi pour un aspect social. 

Ce sujet est plus que d’actualité en cette période difficile : à force de rester chez soi, sans pouvoir faire des activités qui nous occupent comme on le voudrait, l’envie de manger se fait plus forte et regarder ce qu’il se trouve dans notre réfrigérateur devient notre activité préférée. On finit par manger par ennui, pour le plaisir, sans savoir vraiment quand s’arrêter, et surtout sans écouter notre sentiment de faim.

L’alimentation en pleine conscience ou Mindful Eating nous aide à nous recentrer sur l’instant présent et nos sensations afin d’écouter notre corps et redevenir enfin le maître de notre prise alimentaire.

L’histoire du Mindful Eating

Le mindful eating ou alimentation en pleine conscience est dérivé du terme de « Mindfulness » qui signifie pleine conscience, créé par le docteur américain Jon Kabat-Zinn. En 1979, il fonda la première clinique de réduction du stress qu’il appellera alors « Mindfulness Based Stress Reduction Clinic ». Il s’agit alors d’une thérapie basée sur la méditation, d’origine bouddhiste. Il réussit alors à faire intégrer la méditation et le yoga dans certains hôpitaux aux Etats-Unis, pour des patients atteints de maladies très graves et subissant de très lourds traitements [1].

Des recherches ont prouvé que la pleine conscience est réellement efficace. En effet, en participant à un stage de 8 semaines, on remarque déjà un changement considérable au niveau des fonctions cérébrales et immunitaires reliées au bien être. Cela nous aiderait alors à mieux gérer les situations négatives : stress, pensées, douleur, …

Les chercheurs ont même trouvé des résultats encourageants au niveau de l’hippocampe : la zone qui a une fonction majeure au niveau de la mémoire et de l’apprentissage [2].
Ce principe de mindfulness a donc été adaptée à l’alimentation. Alors pour manger en pleine conscience, il faut appliquer des principes similaires à la méditation : il faut savoir écouter son corps et être dans le moment présent [3].

Les principes du Mindful Eating

Pour manger en pleine conscience, il est recommandé de manger lorsque l’on sent un sentiment de faim et de ne pas se forcer si on est encore rassasié de son dernier repas. La clé est d’être attentif à ses envies.

Certaines habitudes seront à favoriser :

  • Bien mâcher les aliments, sentir leurs goûts et ne pas en reprendre tant que notre bouche n’est pas vide. Ce processus permet de manger lentement afin que le signal de satiété puisse arriver au cerveau.
  • Manger pour donner de l’énergie à notre corps, le faire fonctionner et être conscient que la nourriture ne soigne pas nos blessures.
  • Arrêter d’être trop critique envers soi-même : être dans le même esprit de pleine conscience que si vous pratiquiez la méditation par exemple. Il faut être conscient de ses émotions sans y apporter de jugement.
  • Comprendre que les aliments bons et mauvais n’existent pas, mais qu’il s’agit plutôt de trouver de la mesure.
  • S’accepter tel que l’on est : corps et esprit. Cela n’empêchera pas le changement d’arriver.

D’autres habitudes sont à éviter :

  • Manger devant la télévision, en conduisant ou en parlant : cela ne nous permet pas d’être entièrement conscient de la nourriture que l’on est en train de manger. On a alors tendance à manger vite, sans goûter vraiment les aliments : la sensation de satiété n’arrive pas encore au cerveau et on se ressert.
  • Sauter des repas ou manger des petits snacks tout au long de la journée : notre corps ne comprend plus s’il a faim ou s’il a envie de manger.
  • Manger l’entièreté de l’assiette que l’on nous a servi même le sentiment de satiété est déjà là.
  • Penser que l’on ne contrôle pas notre corps et notre esprit. Avec la pratique du mindful eating, notre esprit peut-être apaisé et contrôlé.
  • Manger en réponse à une sensation de tristesse, de frustration ou de colère par exemple plutôt que de manger en réponse à une faim physiologique [3].

Pour résumer, l’alimentation en pleine conscience est une méthode efficace qui aide à renouer un lien avec notre corps et à écouter nos sensations. Cela nous permet de manger en fonction de nos besoins, sans jamais se priver ni se forcer. Cette méthode est très intéressante pour éviter de manger nos émotions : grâce à la pleine conscience et des exercices de méditations, il s’agira de gérer ses émotions autrement que par la prise alimentaire. 

Bien évidemment, dans le cadre d’un trouble du comportement alimentaire, il est  fortement conseillé de mettre ces habitudes en place progressivement, et avec l’aide d’un professionnel de santé.

Si vous avez besoin d’aide au niveau de votre alimentation, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec un diététicien de StopTCA. 

 

[1] Kabat-Zinn J, (2011), L’éveil des Sens, Vivre l’instant présent grâce à la pleine conscience

[2] Fluwiler C, Torrijos de F, (2011), Mindfulness and health, Psychiatry Issue Brief, University of Massachusetts Medical School, Volume 8, Issue 2 

[3] Albers S, (2012), Eating Mindfully, Second Edition

Share this post

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
You cannot copy content of this page