combattre la négativité

Combattre la négativité : Penser positif ! Vivre heureux !

 👊 🥊Combattre la négativité : Penser positif ! Vivre heureux !

 

Si l’on part du principe que le bonheur est une notion variable selon les époques et les lieux, et plus précisément selon les cultures, alors que signifie Être heureux aujourd’hui dans notre société occidentale ? Car être heureux semble une quête communément partagée par la majorité d’entre nous. On l’entend comme un droit mais aussi comme une nécessité pour donner sens à son existence. Concrètement, cela passerait par l’atteinte des objectifs de vie que l’on se serait personnellement fixés, comme fonder une famille, être épanoui dans son travail, voyager, réaliser son rêve… Selon nos propres réalités et imaginations, elles varient d’un chacun. Mais il est important de préciser qu’au bonheur se mêle à l’imperfection. Il ne pourra jamais être parfait et total sur le long terme. Il faudrait être un peu crédule et manquer de réalisme pour penser de la sorte ! Car malgré l’accomplissement de certains objectifs, la vie reste semée d’embûches et d’imprévus. Ce qui n’est pas grave au fond, puisque ces obstacles nous permettent d’apprendre continuellement sur le monde et sur nous-même encore et encore ! 

Cependant, ce sentiment de satisfaction générale face à sa propre existence est parfois très difficile à atteindre pour un tas de raisons. Tout d’abord, rentre en compte le fait que la vie soit injuste. L’égalité des chances n’est pas la même pour tous et c’est bien connu. On ne naît pas tous avec le même bagage émotionnel, ni la même santé ou encore les mêmes chances sociales.  Ce qui peut parfois nous déstabiliser et à juste titre ! Mais bien que nous soyons tous plein de bonne volonté et constitués d’espoirs, de rêves et attentes, beaucoup d’entre nous ne les réaliseront pas de par une attitude bien trop négative !

Et ces facteurs qui gâchent nos chances de réussir sont omniprésents dans le quotidien de chacun. Car tout le monde est amené, à un moment ou un autre, à se confronter au doute. Cette fameuse perception déstabilisante, fondée ou pas, qui nous hante de manière constante.  Hésiter a évidemment aussi du bon, car il s’avère nécessaire de se poser les bonnes questions au bon moment afin de mener au mieux certaines actions. Mais malencontreusement, le doute nous pousse aussi à combattre des démons familiers et personnels, tels que la peur, le stress, le pessimisme et bien d’autres encore. Toute cette négativité est néfaste puisqu’elle nous immobilise et nous empêche de pleinement s’ouvrir au monde et ses opportunités. 

Comment s’exprime la négativité ? 

Véritable héritage national, se plaindre est une caractéristique des Français. Pas étonnant que nous soyons perçus à l’étranger comme de grands et éternels râleurs pour qui rien ne va !  En même temps, me diriez-vous, il y a de quoi ! Car en effet, le chômage, les grèves et la Covid, sont des éléments frustrants qui nous confortent dans un climat anxiogène. Cependant, afin de se libérer de tout cela, nous avons trop souvent tendance à penser que la plainte récurrente et disproportionnée nous permettrait de mieux extérioriser. Et par conséquent, vivre moins difficilement tous ces obstacles. Sauf que cette attitude facile nous inscrit davantage dans une spirale pessimiste où l’on voit tout en noir. Et quand celle-ci devient une habitude, elle atteint avec force notre propre état psychologique et l’on devient ingrat, éternellement insatisfait et autres qualificatifs désagréables.  Mais il existe plein d’autres raisons pour lesquelles l’être humain s’exprime par le négatif. Et je rappelle qu’aucun de ces individus à l’attitude négative n’est à juger ! Car chacun est comme il est, et tout le monde sur terre mérite d’être soutenu et/ou compris, pour le moins écouté ! 

Mais quand il s’agit de surmonter sa propre négativité, les réactions des individus varient en fonction de leurs manières de vivre et de penser. Pendant que certains peinent à se détacher de ce poids néfaste. D’autres sont dans le déni ou pensent qu’ils n’y arriveront jamais alléguant le fait que leur avenir est foutu. En bref, c’est évident, se défaire d’une attitude négative bien ancrée n’est pas une tâche facile ! 

Envie de changer ?  Mais alors comment se détacher de toute cette négativité ?

Pour nous préserver de toutes ces mauvaises ondes encombrantes, je vous propose de mener ensemble le même combat mais de façon individuelle. Voici alors quelques conseils à suivre afin d’être suffisamment armés et forts face aux sirènes de la négativité, si tentantes mais si féroces à la fois. Attention, ici, je ne cherche pas à vous changer mais uniquement à vous conseiller ! Et tout ce que je dis n’est évidemment pas parole d’évangile !

  1. Pensez Positif !! 

Tout d’abord concentrez-vous sur le positif et chassez systématiquement de votre esprit les pensées négatives que vous pourriez avoir sur votre vie. La pensée positive est une attitude mentale qui permet de voir le bon côté des choses. Mais ne vous méprenez pas ! Je ne vous incite pas à fermer les yeux sur les réalités désagréables, et de faire comme si tout autour de vous était rose !  Ayez de la clémence, de la tendresse pour vous-même. Et vous verrez que penser positivement s’avère vraiment efficace. Alors insérez-vous dans une bulle positive ! Concentrez-vous sur tout ce que vous avez déjà, prenez conscience des chances dont vous disposer (ex : une famille aimante, un logis sympa, une amie fidèle, votre talent…). Appréciez-les, chérissez-les car c’est le meilleur moyen de garder un état d’esprit positif et une bonne humeur ! On l’oublie trop souvent mais c’est important !

Par conséquent, lorsqu’il vous arrive une petite galère n’en faites pas tout un plat, relativisez ! Soyez déterminé, foncez, sans trop vous poser de questions. Ressasser une expérience passée frustrante n’est pas bon pour le mental et n’apporte rien ! Alors soyez bienveillant à votre égard ! Tout le monde a le droit à l’erreur enfin ! Concentrez-vous donc de prime abord  sur l’action et avec joie ! 

Mais n’oublions pas de cheminer en conscience, car on ne peut pas devenir pleinement positif d’un coup et pour toujours. Et d’une certaine manière heureusement ! Le but n’est pas de repousser à jamais toute négativité, car celle-ci nécessite aussi parfois le besoin de s’exprimer et à juste titre. Cependant, il faut rester vigilant à ne pas se laisser aspirer par ce tourbillon de pensées négatives. Si ce n’est pas déjà fait, essayez juste de parler et de penser de façon positive ! Je vous assure, ça vaut le coup ! Tenter pendant quelques jours et après vous aviserez de vous-même si oui ou non la pensée positive vous a été favorable.

«Rire, c’est refuser de se laisser aigrir  par notre impuissance et nos échecs, c’est montrer que la vie reste la plus forte, qu’en son centre, on a placé la joie. » Alexandre Jollien                              

  1. S’intéresser à la loi de l’attraction 

Vous avez déjà sûrement entendu parler de la loi de l’attraction. Si non, et bien elle se résume tout simplement comme ceci : les pensées négatives attirent les expériences de vie négatives. Et vice versa pour le positif ! Cette théorie affirme donc que le monde est fait d’énergie. Et qu’en fonction de votre attitude et de l’énergie qui émanera de vous-même, et bien le monde vous la renverra telle quelle. 

Selon cette dernière c’est ainsi que l’individu devient alors maître de son destin. Car cette Loi explique que l’état d’esprit d’un individu est à l’origine de sa propre réalité. 

Intriguant n’est-ce pas ? Si cette façon de pensée vous intéresse n’hésitez pas à vous informer davantage en regardant le célèbre documentaire américain, Secret qui aborde avec précision cette thématique. 

  1. Prendre conscience du coût d’une attitude trop pessimiste 

Si vous aspirez à vous défaire de votre mentalité trop souvent négative, il est alors important de prendre conscience de ce que vous coûte votre pessimisme. Car celui-ci peut être lourd de conséquences. A contrario, des études en psychologie ont prouvé que les personnes de nature plus optimistes (celles qui voient plus facilement le beau et les aspects positifs dans les moments compliqués) vivent plus heureuses, plus longtemps et donc en meilleure santé. La pensée agit directement sur le corps, c’est un fait ! Avec un comportement trop négatif vous aurez tendance à plus facilement subir certains tourments comme l’anxiété et la dépression. Alors que lorsque vous adoptez une attitude plus calme et sereine, une certaine paix intérieure s’installe en vous. 

À cela s’ajoute le fait que les optimistes résisteraient beaucoup mieux au stress et encaisseraient aussi plus facilement les coups durs de la vie. Ce qui paraît évident en soi ! Vous avez donc tout à gagner en vous concentrant dorénavant plus sur la positivité. C’est un effort, en effet, car en fonction des personnes, il est bon parfois de confronter le négatif afin d’accéder plus tard au bien-être et donc au positif ! Cependant si vous êtes motivés, la réussite vous tend les bras. 

« Je préfère vivre en optimiste et me tromper, que vivre en pessimiste et avoir toujours raison. »  Jean-Michel Guenassia.

  1. S’aimer, se respecter, se faire confiance !

Accueillez-vous tel que vous êtes, dans votre entièreté. Que vous ayez une vision du monde plus négative que positive n’est pas un drame ! Acceptez-la et essayer de
danser avec elle !  En revanche, il ne faut pas que celle-ci prenne trop de place dans votre esprit, car elle pourrait vous mener à la dépression. Il vous suffit alors de la dompter. Cherchez à mettre de l’espace entre vous-même et cette vision pessimiste du monde en organisant votre vie par de petits rituels positifs, comme s’accorder du répit pour respirer, écouter les bruits autour de soi, une attitude comparable à la prière ou la méditation. Avoir aussi une vie rythmée par des rendez-vous réguliers qui vous rendent heureux, comme une activité sportive, artistique, associative ou que sais-je. Au point que vous attendez ces moments avant qu’ils aient lieu, vous les espérez avec une impatience joyeuse, parce qu’ils vous font du bien. Vous savez, ces activités auxquelles vous vous rendez avec entrain et dont vous repartez en vous sentant comblés, désirants, regonflés à bloc, heureux de vivre, tout simplement. 

Soyez à l’écoute des réponses spontanées qui proviennent de votre cœur. Fiez-vous à votre instinct, c’est en cela que vous êtes vivant et unique. Écoutez votre petite voix intérieure, si précieuse. 

Croyez à ce que vous portez en vous-même. 

  1. Chassez coûte que coûte la peur !

La peur se nourrit, s’entretient de pensées négatives. Elle entrave l’action au point de nous paralyser. Chassez votre peur et n’écoutez que votre désir. Oui mais comment faire ? Pour réussir à surmonter sa peur, il faut se concentrer sur ce que l’on veut vraiment obtenir, se formuler son désir en entreprenant tout ce qui est possible pour y parvenir. Se voir en rêve comme si on avait déjà atteint l’objet de son désir. Et faire de ce dernier votre objectif. Lorsque par exemple vous vous dites que vous êtes « moche », « pas à la hauteur », « pas assez cool, intelligent(e), drôle, doué(e)… », essayez premièrement de comprendre d’où proviennent ces jugements de valeur sur vous-même et à quoi ces derniers sont-ils reliés afin de mieux les neutraliser après. En revanche, opter pour le déni ne vous aidera pas à en vous en défaire. 

Deuxièmement, répétez-vous que toutes ces pensées parasites ne sont pas vraies mais juste de simples tourments inutiles qui vous causeront de la peine. Éradiquez-les de votre champ de pensée et vivez !!! À quoi bon souffrir en se montant la tête avec de tels mensonges et inepties ! 

Devenez acteur/actrice de votre propre destin en vous faisant confiance et en vous aimant ! 

Afin d’illustrer un peu ce propos, je me permets de me raconter un tout petit peu, et de vous faire part de mon expérience face à la négativité. Cela va vous paraitre simplet et d’une banalité affligeante car vous avez entendu mille fois ce discours autour de vous… Mais j’insiste quand même ! Croyez en vos rêves, faites-en votre objectif de vie et atteignez-le ! 

À titre personnel, j’ai remarqué qu’en visualisant mes rêves, en y croyant très fort, tout en persévérant j’ai réussi à dépasser certains blocages qui me freinaient très lourdement ! Par exemple, je rêvais d’intégrer une troupe de théâtre. J’aspirais à me sentir pleinement libre sur scène. Mais ce ne fut pas facile car de nature timide, l’idée de me confronter à une bande d’inconnus et d’interpréter sous leurs yeux certains sentiments, me terrorisait au plus haut point. Malgré cela, une envie en moi bouillonnait. Je voulais lâcher prise, mais ma pudeur et mon angoisse m’empêchaient d’être vulnérable.  Réaction tout à fait regrettable, car la vulnérabilité révèle être l’essence même de l’art théâtral !

Il en est que lors de mes premiers cours, j’ai été déstabilisé maintes et maintes fois par des idées absolument négatives telles que « je ne vais pas réussir » ; « ce n’est pas fait pour moi » ; « je vais avoir l’air ridicule »…  Mais après mes passages sur scène je regrettais amèrement mon attitude, car je m’étais bien plus concentré sur mes idées noires que véritablement sur mon jeu d’acteur. Situation bien pénible et quelque peu redondante…

Une remise question s’est alors imposée. J’ai pris conscience que mon attitude était tout à fait néfaste car elle me déstabilisait et ma gâchait mon plaisir. Et dès que je me suis ENFIN décidé à quitter ces idées parasites, j’ai pu progresser. En m’obligeant à penser positif et en chassant ces nombreux doutes, tout s’est rapidement dénoué. J’ai fait place à la confiance. Mais je vous avoue qu’il m’a fallu du temps pour pleinement me libérer et à m’abandonner à un personnage. Car ma négativité me suivait continuellement. D’un tempérament assez pessimiste, je dois le dire, j’ai pu constater que la réussite de mon objectif était due à mon changement de mentalité. Je raisonnais désormais de manière bien plus positive. Et au fil du temps, sur scène, tout me paraissait bien plus simple et accessible. Aujourd’hui je vis pleinement ma passion, j’ai encore beaucoup à apprendre, car les doutes reviennent. 

Mais je suis déjà hyper heureux d’avoir atteint un des objectifs que je m’étais auparavant fixé Bien que ce ne soit pas du tout extraordinaire, cette réussite m’a tout de même rendu fier et c’est le principal !

En clair, pensons positifs ! Nourrissons-nous de bonnes pensées ! Et lâchons prise dans l’action ! Notre vie actuelle est le reflet de nos pensées intérieures. Si nous ne sommes pas entièrement satisfaits, alors pourquoi ne pas remédier à tout cela avec positivité ?

« La vie est un défi à relever, un bonheur à méditer, une aventure à tenter. » Mère Teresa

Positivement votre, 

Pierre sourire  

 

 

Share this post

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
You cannot copy content of this page