mon combat contre les TCA

Message de bienveillance à toi qui combats si vaillamment les TCA

Cher toi,

Tu te retrouves assailli par un fléau, qui reste souvent invisible aux yeux de ceux qui ne peuvent pas le comprendre. Mais nous, nous le comprenons, et par conséquent, nous te comprenons aussi. Ici, tu n’as pas besoin de te cacher, tu n’as pas besoin d’avoir honte de tes actions, tu n’es pas forcé de t’autoflageller pour te reprocher ta faiblesse, Car ici, tout le monde est en mesure de concevoir la difficulté du combat que tu essayes de mener, chaque jour, toujours plus férocement, contre ce mal obscur qui te ronge de l’intérieur. Il ne faut surtout pas perdre espoir, tout comme Rome ne s’est pas bâti en un jour, vaincre les troubles du comportement alimentaire nécessite du temps et de l’aide, pour pouvoir te reconstruire petit à petit, brique par brique.

Ce n’est pas toujours facile de tout faire pour se détacher de ces vilaines habitudes qui se sont installées dans ton quotidien et qui présentent une certaine forme de réconfort, nous ne le savons que trop bien, même si tout ceci n’est qu’un leurre. Tu en as autant conscience que nous, et tu as envie de pouvoir te dépêtrer de cette galère dans laquelle tu t’es mis, mais tu as le sentiment d’être comme un pantin dont on a emmêlé les ficelles et qui ne peut, de ce fait, plus bouger correctement. Tu te sens comme une marionnette désarticulée que l’on n’essaye même pas de réparer ou une poupée de porcelaine brisée, dont certains morceaux sont irrécupérables. Tu as le sentiment de ne plus savoir qui tu es, et tu doutes même de l’avoir un jour su. Tu te sens perdu, sans direction, et cette immense incertitude te paralyse et te fait te complaire dans le maigre réconfort que peuvent t’apporter les troubles du comportement alimentaire. Et c’est parfaitement normal pour toi de ressentir ça. Mais, cette forme de consolation de tes angoisses, ne durera malheureusement qu’un temps. Passé un certain moment, tu ne retrouveras même plus cet appui fictif, et pourtant tu seras si profondément enlisé dans la maladie que tu seras persuadé de ne plus pouvoir jamais en sortir. Au lieu de continuer de chavirer, tu préféreras te laisser couler.

Peu importe ce que contient ton histoire ou les facteurs déclencheurs de tes troubles, car le résultat est souvent le même : ton rapport à la nourriture et vis-à-vis de ton corps, est devenu impossible. Tu ne vois plus tout à fait les choses comme avant, brusquement tous les corps te semblent parfaits, et le tien hideux. Tu te regardes chaque jour dans le miroir et tu détestes le reflet que tu y vois. Tu transformes tes défauts en obsession, et quand tu t’exprimes à voix haute à ce sujet, parce que les autres ne les voient pas, ils cherchent à te faire taire. De leur point de vue, c’est compréhensible, mais du tien, c’est difficile. On te demande de t’exprimer, mais lorsque tu le fais, tout ce que le monde espère, c’est te faire taire. Exprime-toi, fais parler ta voix, nous voulons l’entendre, car ce n’est qu’en manifestant haut et fort ce que tu ressens profondément, qu’en mettant des mots sur le mal qui te dévore de l’intérieur, que tu pourras obtenir l’aide dont tu as besoin pour aller mieux.

Nous savons à quel point les troubles du comportement alimentaire peuvent t’isoler et te faire te sentir abandonné par ta famille et tous tes proches. Tu n’as envie de te tourner vers personne, car tu ignores même si l’on se donnera la peine de t’écouter. Tu choisis donc de porter ce masque sur lequel est imprimé un sourire qui sonne faux, car c’est devenu ton lot quotidien. Mais tu ne pourras pas garder la face éternellement et le jour où ce masque commencera à se fissurer pour laisser transparaître tes véritables émotions, ne les combats pas, accepte-les, cela t’aidera à ouvrir définitivement les yeux.

Tes proches t’observent avec un regard inquiet, car ils font face à quelque chose d’incompréhensible qui les dépasse, et qu’ils ne savent très souvent pas comment aborder. Malheureusement, ils manquent souvent de délicatesse et par conséquent, ils te font involontairement beaucoup de mal. Mais au moins, ils se manifestent et ne t’oublient pas. Certes, ils ignorent complètement comment leurs paroles ou leurs gestes peuvent résonner dans ton esprit, et ils sont souvent aveugles quand il s’agit de voir leur propre maladresse, mais ils sont là. D’une certaine manière, ils essayent de t’apporter leur soutien, de te tendre une main pleine de sincérité, et c’est à toi de la saisir pour te faire progressivement tirer vers le haut. Voir un brin de lumière perler derrière les nuages sombres, est souvent tout ce dont on a besoin pour retrouver espoir. Alors ne baisse surtout pas les bras de sitôt, la lumière finit toujours par reparaître, quand bien même tu n’y crois plus. Elle est là, elle t’attend.

Par ailleurs, n’oublie pas de faire preuve de bienveillance envers toi-même. Pourquoi ? Parce que les troubles du comportement alimentaire nécessite une guérison sur plusieurs fronts, et que ce n’est pas facile tous les jours, nous le savons très bien. Pardonne-toi tes dérapages, cela peut arriver, c’est tout à fait normal dans le processus et il ne faut pas que tu vois ça comme une marche-arrière, mais comme un mal nécessaire. Quand on souhaite se débarrasser d’un problème, surtout quand celui-ci nous détruit de l’intérieur, on aimerait pouvoir l’éradiquer tout de suite, mais ça ne fonctionne malencontreusement pas ainsi. Les troubles du comportement alimentaire n’ont pas seulement impacté tes habitudes alimentaires ou ton regard sur ton propre corps, mais elles ont chamboulé ton organisme et ton psychisme. Tu t’es fait autant de mal au niveau de ton corps, qu’au niveau de ta tête, et c’est donc parfaitement logique que cela nécessite du temps pour s’améliorer. Alors n’oublie surtout pas que tu ne dois pas te décourager même si tu fais des détours sur ton chemin, et que tu as peur de te perdre. C’est une route difficile et tu auras besoin de faire preuve d’une incroyable ténacité pour ne rien lâcher.

Les troubles du comportement alimentaire, sont un combat de tous les jours. Il faut autant s’armer de patience que de courage, car la route sera longue et parsemée d’embûches, que tu ne pourras pas toujours éviter. Et si tu t’écroules un instant sur ce chemin, ça ne signifie pas pour autant que c’est la fin. Un soldat peut se retrouver à terre, mais il doit toujours pouvoir se relever, et s’il n’y parvient pas de lui-même, il ne doit surtout pas hésiter à se reposer sur ses compagnons d’arme. Ici, sur stoptca.fr, nous sommes tes compagnons et nous avons une ribambelle de soldats prêts à te tendre la main pour t’emmener jusqu’au bout de ta route. Alors prépare-toi à essuyer quelques coups, mais surtout, sois fier de la force que tu déploies déjà dans ce combat !

Ensemble franchissons le pas !

Ensemble franchissons le pas !

 

Johanna 

Share this post

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
You cannot copy content of this page